Langue active :FR

  • Imprimer

Rejoignez l'Association Française des Premiers Répondants

La commune de Gravelotte s'engage auprès de l'Association Française des Premiers Répondants en prenant en charge financièrement la formation PSC1 pour 30 habitants de la commune. Une session a déjà été organisée en fin d'année 2021 et deux autres auront lieu les 5 et 12 février prochains à Gravelotte. 

Cette formation d'une durée de 7h, permet d'apprendre des gestes de premiers secours simples à travers des mises en situation : comment prévenir les secours, protéger une victime, réaliser un massage cardiaque etc... 

Retrouvez ci-dessous, l'interview de Cyrielle SORNETTE CHMIELOWIEC, l'Adjointe au Maire de Gravelotte et première habitante de Gravelotte à avoir rejoint l'AFPR. 

 

15 à 20 minutes, c’est la durée d'intervention des secours dans les communes rurales comme Gravelotte. Chaque minute en arrêt cardiaque c’est 10 % de chance de survie en moins, il est donc important d’être formé aux gestes qui sauvent et de devenir Premier Répondant pour augmenter les chances de survie des habitants de Gravelotte – et partout dans le reste de la Moselle-  en cas d'arrêt cardiaque.

“Nous avons créé l’Association Française de Premiers Répondants (AFPR) pour venir en aide aux victimes d’arrêt cardiaque, puis une application, AFPR – Appli, qui permet de géolocaliser les personnes formées aux premiers secours, les Premiers Répondants. Ces derniers sont alertés lorsqu’un arrêt cardiaque survient près du lieu où ils se trouvent, et peuvent donc intervenir auprès de la victime avant l’arrivée des secours. Cela permet de gagner de précieuses minutes dans sa prise en charge, et d’augmenter ses chances de survie” rappelle Arnaud Baton, Responsable de Projet pour l’AFPR et originaire de Gravelotte.

Cyrielle Sornette Chmielowiec, adjointe au maire et habitante de Gravelotte, a été formée aux gestes de premier secours et notamment au massage cardiaque. Elle est désormais titulaire du PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) et donc apte à venir en aide aux personnes victimes d'arrêts cardiaques. 

Elle nous explique pourquoi elle s’est formée et pourquoi elle est maintenant engagée sur l’application AFPR.

 

 - Comment avez-vous connu notre association / application ?

 J’ai connu votre association à travers les médias et le Département de la Moselle, collectivité pour laquelle je travaille.

- Savez-vous ce qu'était une formation PSC1 avant de la faire ?

 Je connaissais la formation PSC1 depuis plusieurs années. A vrai dire, je l’ai passée une première fois en 2015, dans le cadre de mon diplôme d’entraîneur de judo.

- Pourquoi vous-êtes-vous formée ?

Je considère que le PSC1, comme toute formation qui enseigne les gestes de premiers secours, est d’utilité publique ! Je ne pouvais pas passer à côté. D’autant plus que dans la famille nous sommes sensibilisés à ce sujet. Ma sœur est bientôt médecin urgentiste !

Ma motivation principale est simple : pouvoir secourir rapidement et du mieux possible une personne en cas d’accident ou victime d’un arrêt cardiaque. Maman d’une petite fille de 3 ans, je souhaitais également adopter les bons réflexes et les bons gestes en cas d’accident domestique, car ils peuvent vite arriver.  

Enfin, je voulais m’inscrire et devenir « Premier Répondant », c'était un objectif important. Je veux sensibiliser le plus de personnes possibles sur ce type de formation.

Est-ce que la formation vous a aidé dans le fait d'être plus rassurée et confiante pour intervenir ?

Oui c’est certain ! Comme dans le sport, le fait de répéter des gestes et des situations permet d’assimiler plus vite les techniques, il n’y a plus de place pour l’hésitation.  

Pourquoi vous êtes-vous inscrite sur l’application AFPR ?

Pour pouvoir agir rapidement sur une victime en arrêt cardiaque et peut-être permettre de sauver ou de secourir une vie, avec le relai des secours bien entendu.  

Ce qui a conforté mon choix, c’est l’événement de 2021 : j’ai été appelée un matin pour un arrêt cardiaque dans mon village, par le biais d’un autre Premier Répondant car je n’étais pas encore inscrite. Je suis malheureusement arrivée trop tard, la personne était déjà décédée. Je suis tout de même arrivée avant les secours et dans cette course contre la montre, chaque seconde compte !

- Un mot pour inciter les autres habitants de Gravelotte à s'engager ?

1 inscription sur l’application AFPR = une chance de + de sauver une vie. Il ne faut pas oublier que nous pourrons un jour aussi être à la place de la victime !


Pour aller plus loin encore dans la lutte contre les arrêts cardiaques, une innovation va être installée prochainement au-dessus du défibrillateur de la mairie : Géocoeur.

Le principe ? 

Géocoeur est un boîtier relié à un serveur, lui-même interfacé avec les services de secours. Si un arrêt cardiaque est signalé proche d’un défibrillateur, le serveur déclenche le boîtier Géocoeur le plus proche du lieu de l’arrêt cardiaque. Il va alors émettre un message vocal d’alerte et le gyrophare va s’allumer. Vous êtes ainsi avertis qu’un arrêt cardiaque a lieu à proximité et vous pouvez apporter le défibrillateur à l'adresse indiquée en flashant le QR Code. 

Si vous l'entendez, n'hésitez surtout pas ! Scannez le QR code et apportez-le au plus vite ! En 2021, deux personnes de Gravelotte nous ont quitté suite à un arrêt cardiaque… 

“A l’AFPR, dans le cadre d’une expérimentation départementale, nous avons donc souhaité équiper Gravelotte de cette nouvelle technologie” présente Arnaud Baton

 

Vous aussi vous souhaitez devenir Premier Répondant et sauver des vies comme Cyrielle ?  

Vous n’êtes pas formé ?  Contactez Cyrielle Sornette Chmielowiec au 06 49 36 09 97 - cyrielle.sornette@gmail.com et inscrivez-vous sur l'une des deux prochaine date de la formation PSC1 qui se déroulera à Gravelotte, les 5 et 12 février prochains. 

 

Vous êtes déjà formé ? Téléchargez l’application AFPR - appli sur App store ou Google store.

 

 

 

Dernière mise à jour : 11/01/2022

Retour à la liste des résultats